Evenement FFG : La Napoule 24/09-01/10/2022

Affiche La Napoule2022.jpg

La semaine de la généalogie 2022 organisée par la FFG sur le domaine d'Agecroft à Mandelieu-La Napoule : liste des conférences et ateliers.

Un nouvel événement créé par la Fédération !

Une semaine en immersion totale dans un village-vacances sur la Côte d’Azur pour profiter de notre passion commune.

Depuis quelques années, la Fédération a tissé des liens privilégiés avec Touristra Vacances, organisme qui fête en ce moment ses 75 ans. L’idée est donc d’accueillir au Domaine d’Agecroft à Mandelieu-La Napoule des généalogistes qui profiteraient de conférences et d’ateliers. Ce serait un espace de rencontres privilégiées avec des représentants des grands sites de généalogie et des services d’Archives nationales. 

Cette semaine a lieu du 24 septembre au 1er octobre. 

Liste des conférences gratuites de la Semaine de la Généalogie 2022

Dimanche 25 septembre

Chroniques de Saint-Valery-sur-Somme, relevés sur téléphone” par Patrice Durosay, généalogiste émérite de Normandie et de Picardie de 17 h à 18 h 30

 

Lundi 26 septembre

Mot d’accueil de la présidente de la FFG

Lancement de la Semaine de la Généalogie par Pier-Felice Degli Uberti, président de la Confédération internationale de généalogie et la dottoressa Maria-Loredana Pinotti, présidente de l’Académie internationale de généalogie à 9 h 30

Henri Zuber, vice-président du Conseil International des Archives à 10 h (sous réserve)

Christine Martinez, présidente d’Archivistes sans frontières - International à 11 h (sous réserve)

 

Table-ronde “Les archives en toutes lettres, l’intelligence artificielle au service des sourcesanimée par Françoise Banat-Berger, cheffe du Service interministériel des Archives de France à 14 h 30

Ces dernières années, les services d’archives, qu’ils soient nationaux ou territoriaux, se sont emparés de l’intelligence artificielle. Des projets de reconnaissance automatique de caractères manuscrits ont ainsi investi les registres du Trésor des chartes, les répertoires de notaires, les inventaires anciens (Archives nationales), les registres des États de Bourgogne (Archives départementales de la Côte-d’Or), ou plus récemment l’ensemble des recensements de la population française du XIXe et du début du XXe siècle, première mondiale par son ampleur et son ambition (projet SOCFACE, soutenu par le service interministériel des Archives de France). Ces initiatives promettent de révolutionner l’accès aux sources et leur exploitation par le public, qu’il soit généalogiste, historien, sociologue, démographe, en levant les obstacles et les difficultés d’accès aux sources et en favorisant une appropriation par tous de documents historiques d’intérêt majeur. La table ronde organisée par le ministère de la Culture entend présenter les plus récentes d’entre elles, les enjeux qui les sous-tendent et les promesses qu’elles portent. 

 

Françoise Banat-Berger, cheffe du service interministériel des Archives de France/ministère de la Culture (modératrice, animatrice) ;

 

Jean-Charles Bédague, sous-directeur du pilotage, de la communication et de la valorisation des archives au service interministériel des Archives de France/ministère de la Culture (introduction sur l’enjeu de l’intelligence artificielle appliquée aux archives et présentation générale du projet Socface, qui porte sur les recensements de la population de toute la France au XIXe siècle, du point de vue de ses apports pour les usagers des services d’archives et pour la recherche) ;

 

Édouard Bouyé, directeur des Archives départementales de la Côte-d’Or (présentation du projet « Lettres en lumières » en Côte-d’Or et point de vue d’un contributeur au projet Socface) ;

 

Marie-Françoise Limon-Bonnet, conservatrice générale du patrimoine aux Archives nationales (présentation générale des projets d’IA des Archives nationales, et focus celui sur celui qui porte sur les répertoires de notaires parisiens du XIXe siècle) ;

 

Christopher Kermorvant, président-fondateur de l’entreprise Teklia (présentation opérationnelle du projet Socface).

 

Mardi 27 septembre

Les Archives nationales d’Outre-Mer d’Aix-en-Provence à 9 h 30 (visio)

 

Trouver ses ancêtres italiens avec FamilySearch (Marco Ferrini)

Vous avez des racines italiennes ? Savez-vous que FamilySearch préserve et publie la plus grande collection d’images d’archives généalogiques numérisées au monde sur l’Italie ? Plusieurs décennies de partenariats avec les conservateurs de tout le pays ont aidé des générations de généalogistes. Aujourd’hui, le site familysearch.org permet de visionner gratuitement toutes ces collections qui sont alimentées constamment par les projets de numérisation en cours pour toujours plus de découvertes.

 

Découvrez comment vous pouvez vous aussi profiter pleinement des collections italiennes et débloquer vos recherches.


“Booster les découvertes généalogiques grâce à la technologie” par Familysearch par Virginio Battista,  président de FamilySearch Espagne et Sylvain Athénour, directeur des opérations en Europe francophone, président de FamilySearch France à 17 h : 

FamilySearch s’est toujours engagé à aider les individus à en apprendre davantage sur leurs relations familiales et à enrichir leurs expériences de découverte et de connexion avec leur famille passée, présente et future.

Nous avons développé, testé et utilisé différentes technologies pour créer ces expériences. Cela a commencé par la copie manuelle de registres puis en développant le microfilmage à grande échelle pour préserver des documents d’archive aux quatre coins du monde, en partenariat avec de nombreux services d’archives et organisations. De nos jours, les documents sont numérisés puis disponibles en ligne sur familysearch.org. Mais FamilySearch est allé au-delà du simple processus de conservation de documents d’archives. Nous avons développé un algorithme puissant qui utilise l’intelligence artificielle pour retranscrire le contenu des images numérisées et créer automatiquement des index.

Dans cette présentation, nous montrerons au moyen d’exemples simples et réels des expériences de découvertes généalogiques augmentées grâce à l’intelligence artificielle et comment l’expérience est à la portée de tous sur familysearch.org.

 

Mercredi 28 septembre

Les généalogistes et le RGPD (règlement européen de la protection des données) par Me Aurore Bonavia, avocate spécialiste en propriété intellectuelle à 9 h 30

 

Pour ne jamais rien manquer de l’actualité FamilySearch par Marco Ferrini, président de FamilySearch Italie

Plusieurs millions d’images d’archives du monde entier, d’index et de nouvelles sources sont mis en ligne chaque mois sur le site de FamilySearch. Mais FamilySearch, c’est aussi des tutoriels, des idées et innovations, l’arbre universel, le plus grand salon généalogique au monde et beaucoup d’autres ressources parfois méconnues.

Comment ne rien manquer de l’actualité FamilySearch ? Comment ne pas vous retrouver noyés sous le flot des nouveautés ?

Cette présentation vous fera découvrir les canaux de communication de FamilySearch et vous donnera quelques trucs et astuces pour vous sentir à l’aise dans la prise en main du site et de ses outils.

 

L’avenir de la généalogie vue par Filae, Laurent Fordant (sous réserve)

ou

L’apport de la génétique dans les recherches généalogiques, Valérie Gautier, à 17 h

 

Cette conférence discutera de la manière dont les tests ADN ont réformé les meilleures pratiques généalogiques, révolutionné le domaine de la généalogie au-delà de nos imaginations les plus folles et restauré les histoires personnelles de personnes qui n'avaient auparavant pas accès à ces informations.

 

Valérie Gautier est la présidente de la Fédération Française de Généalogie et la vice-présidente de la Confédération Internationale de Généalogie et d’Héraldique. Elle est également membre de l’Académie Internationale de Généalogie. Elle a publié plusieurs manuels de formation en généalogie. Actuellement, elle collabore à la revue Dynastie.

 

Jeudi 29 septembre

Le Service historique de la Défense de Toulon, Patrice Triboux,  conservateur du patrimoine,  à 9 h 30

 

L’avenir de la généalogie vu par My Heritage par Marie Cappart, généalogiste à 17 h

 

Vendredi 30 septembre

Les archives du palais princier de Monaco à 9 h 30

 

L’association de généalogie arménienne Riga, par Boghos Tchetchekian de 15 h à 16 h 30

 

“Secrets d’outre-tombe. Les vérités de Joachim Martin” par le professeur Jacques-Olivier Boudon,  président de l'institut Napoléon de 17 h à 18 h 30

 

À quelques kilomètres d'Embrun dans les Hautes-Alpes, sur les bords du lac de Serre-Ponçon, jaillit soudain un château aux allures médiévales, le château de Picomtal. Au début des années 2000, les nouveaux propriétaires effectuant des travaux découvrent, au revers des planchers qu'ils sont en train de démonter, des inscriptions. Cent vingt ans plus, au début des années 1880, le menuisier qui a monté le parquet dans les différentes pièces s'est confié. L'homme sait qu'il ne sera lu qu'après sa mort. Il adresse un message… “Heureux mortel. Quand tu me liras, je ne serais plus”, Joachim Martin. 


Clôture : discours de la présidente de la FFG sur la vision d’avenir de 18 h 30 à 19 h